Complainte de Marie Antoinette veuve de L. Capet;

Title

Complainte de Marie Antoinette veuve de L. Capet;

Subtitle

Exécuté le 25me Jours du Ier Mois de la Seconde Année de la Republique Française à 11. heures du matin.
abrégé sur sa mort après avoir montré de l'audace et de la fermeté dans ses intérogatoires lorsqu'il fut question de la conduire à l'échafaud, elle demanda un carosse, ou du moins d'avoir la tête couverte d'un voile ; comme contraire à l'égalité l'on lui refusa...

Set to tune of...

O! ma tendre musette

Transcription

[...] tourmens que j'endure
[...] peindra les heurreurs?
J'ai trahi la Nature...
Et j'ai bravé ses pleurs...
Dès ma plus tendre enfance
Mon coeur dur et pervers
Brûlait d'impatience,
De perdre l'Univers.

2.
Ce n'est point la Couronne
Qui me flattait le plus....
Je regardois le Trône
Comme un rang superflus...
Mais le titre de Reine
Assurait mes forfaits
Et secondait ma haine
Pour le Peuple Français.

3.
Il me souvient encore
De ces temps de bonheur
Le Peuple entier m'adore
Et pour moi n'a qu'un coeur.
Quelle réconnoissance!
Français! Peuple Français!
Quelle est ta récompense?
Les plus infâmes traits!

4.
J'épuise tes finances,
Et je ris de tes maux:
Par mes folles dépenses
La France est un tombeau.
Hélas! le bout d'oreille
Echappe par malheur...
Le Peuple se reveille
[......................]

5.
Que faire? Que résoudre?
Je ne pouvais changer....
J'aurais bravé la foudre
Pour pouvoir me venger....
Le Clergé, la Noblesse
Méprisoient mon Epoux
La vengeance me presse...
J'ordonne un dix Août.

6.
O comble de ma rage
Et de mon désespoir!
J'appelle en vain l'orage
Il n'a plus de pouvoir...
Contre moi la Nature
S'élève en frémissant
Je dois à l'imposture
... que je ressens.

7.
Adieu charmant Versailles
Et mon cher Trianon
Adieu, cher Cornouailles
Adieu belle Malton.
Cruelle destinée!
Tu venges les Français....
Et je suis accablée
De mille mille traits

8.
Polignac dont les graces
Me plurent si longtemps
Ô évite mes traces
Auprès de ton Amant.
Adieu, belle Justine
Qui me fit tant plaisir
Ciel! par la Guillotine,
Je vais enfin mourir.

9.
Adieu, grandeur passée
Adieu tout mes plaisirs.
La Nature offensée
Veut mes derniers soupirs
Et toi cher la Fayette
Dont j'écoutai les feux...
Venges ton Antoinette
Et reçois ses adieux.

10.
Compagnes de mes crimes
Et de tous mes forfaits
Serés vous les victimes
Du courroux des Français
Destaing, Bailly, ma fille
Et toi, mon fils et toi
Ainsi que ma famille
Souvenez vous de moi.

11.
Enfers, Dieux, Peuples, flâme,
Serpens, chaines, horreurs.
Tout accable l'infâme
Et brave ses fureurs.
La chaux et le bitame
La font toujours souffrir
Le feu qui la consume
Ne put l'anéantir.

12.
Voilà donc cette Reine
Ce fléau des Français!
Qui payoit de sa haine
Leurs plus tendres bienfaits.
Cette Femme impudente
Etonne l'Univers
Et son âme arrogante
Brule dans les Enfers.

Gender

Date

Printing Location

A Paris : chez Le Fevre, [ca 1793]

URL

http://www.youtube.com/watch?v=OLbhW9qJwhU

Files

Complainte de marie-Antoinette, veuve de L. Capet.jpg

Tags

Citation

“Complainte de Marie Antoinette veuve de L. Capet; ,” Execution Ballads, accessed October 29, 2021, https://omeka.cloud.unimelb.edu.au/execution-ballads/items/show/1013.