La Prise de deux maudits scelerast & meurtrier

Title

La Prise de deux maudits scelerast & meurtrier

Subtitle

lesquels ont tué et assassiné Monsieur le Lieutenant-criminel & sa femme, dans leur maison, en plain-midy.
Sur le chant: Adieu nymphes des boys.

Set to tune of...

Adieu nymphes des boys.
Nymphes des bois, also known as La Déploration de Johannes Ockeghem, is a lament composed by Josquin des Prez on the occasion of the death of his predecessor Johannes Ockeghem in February 1497. The piece, based on a poem by Jean Molinet and including the funeral text Requiem Aeternam as a cantus firmus, is in five voices. In the first of its two parts Josquin cleverly mimics the contrapuntal style of Ockeghem. This chanson is one of Josquin's best-known works, and often considered one of the most haunting and moving memorial works ever penned.

Transcription

Grand Dieu, Roy des humains,
Autheur du genre humain,
Faut-il que je recite
Un sujet estonnant,
Barbare & trop sanglant?
Or entendez la suitte.

Jour Sainct Barthelemy,
Un des fidelle amy
De Jesus-Christ aymable,
Un jour de grand renon,
Et par tout ce sainct nom
Est fort recommandable,

Deux perfide inhumain,
Ce jur, pour le certain,
D'une rage animée,
Sans craindre Jesus-Christ,
Ont commis grand délict:
O cruelle pensée!

Furent dilligemment
Heurter fort hardiment
A la porte fermée
Du Lieutenant Criminel,
Sujet par trop cruel,
La choze est asseurée.

Si-tost estant entré,
Sans propos ny narré,
Ont poignardé Madame;
Sans cause ny sujet,
Commettant ce mal faict,
Luy ont fait rendre l'ame.

Aussi-tost à Monsieur,
Lieutenant, plain d'honneur,
Criminel de la Ville,
L'entendant s'écrier,
Luy ont faict endurer
Une mort tres-horrible.

D'un pistollet chargé,
Comme des enragé,
Luy ont dedans la teste,
Donné comme inhumain,
A dix-heures au matin,
D'une rage parfaite.

L'ont reduit au tombeau,
Couché sur le carreau
(Grand Dieu quelle arrogance!)
Sans crainte d'estre pris;
Mais Jesus a permis
Qu'ils sont pris d'asseurance.

Ce crime est odieux
Et demande au Cieux
Un rigoureux supplice,
Et pour s'estre attaqué,
Ayant ainsi choqué
Messieurs de la Justice.

Prions tous l'Eternel,
Jesus-Christ l'immortel,
La saincte Vierge Mre,
Afin qu'au firmament
Tous deux soient jouyssans
De l'Eternelle gloire.

Gender

Date

Printing Location

S.l.n.d., placard in-fol.
Biblioth. de M. le baron J. Pichon

URL

http://archive.org/stream/lescontinuateurs01rothuoft#page/n153/mode/2up/search/tardieu

Notes

other verses in same book:
Les continuateurs de Loret, lettres en vers de La Gravette de Mayolas, Robinet, Boursault, Perdou de Subligny, Laurent et autres, 1665-1689. Recueillies et publiées par le Baron James de Rothschild (1881)

Tags

Citation

“La Prise de deux maudits scelerast & meurtrier,” Execution Ballads, accessed November 26, 2022, https://omeka.cloud.unimelb.edu.au/execution-ballads/items/show/1028.

Output Formats