On y a coupé la tête!

Title

On y a coupé la tête!

Synopsis

Henri Pranzini is beheaded for the murder of three women. see NY Times clipping

Image / Audio Credit

Pamphlet location: Bibliothque historique de la Ville de Paris, Actualités 152 grand format. Recorded in Thomas Cragin, Murder in Parisian Streets, p. 119.

Set to tune of...

En r'venant d' la R'vue

Transcription

I.
C'en est fait, l'humaine justice,
A fait son oeuvre : il est cramsé.
C'est ainsi que fallait qu'finisse
L'existence de ce déclassé.
Vous pouvez respirer, mesdames,
Il n'est plus ce tueur de femmes,
C'est un bel homm' de moins, c'est vrai,
Mais laquell' de vous le r'grett'rait?
Il était fait au tour,
Il faisait bien la cour
Il avait l'air trs comm' il faut,
Mais il avait un grand défaut :
C'était, pour leur argent,
Que l'gueux faisait semblant
D'aimer l'sexe charmant
Qui le désirait pour amant.

REFRAIN:
On y a coupé
La tte sans pitié,
Il ne l'a pas volé,
Pas vrai, mesdames?
C'est fait, a y est,
Entre nous, c'est bien fait,
Mon vieux voilà c'que c'est
Qu' d'occir des femmes!

II.
D'puis Troppmann de triste mémoire
On n'avait pas vu crim' pareil.
Non, vraiment, c'est à ne pas croire
Qu'y ait d' si grands bandits sous l' soleil.
C'est horrible quand on y pense,
Et dir' qu'il parlait d'innocence!
Et qu' puisqu'i' n'y avait pas d'témoins,
L'acquitter on n' pouvait fair' moins.
Ah! quell' blagu'! depuis quand
A-t-on vu des brigands,
A leur crim' convier les passants?
C'est trop risible assurément.
Et quel drôl' d'alibi:
<<Je partageais le lit
D'une dame qu'ici
Je n' veux pas nommer>> -- brav' Henri!

REFRAIN

III.
Aux jug's il avait promis d'faire
De graves révélations,
Avant de quitter cette terre
- Il avait ses intentions -
Ce n'était peut-tre pas bte,
Mais a ne sauva pas sa tte.
Puisqu'il la perdit, l' pauvr' garon,
Et qu'elle est séparé d' son trone.
öˆa pourra lui servir
De l'on pour l'avenir,
C'est un bon moyen de guérir
La rag' de tuer, faut s'en servir,
Jusqu'à c' qu'on ait trouvé
Le moyen d' corriger
Les gens sans les tuer
C' qui s'rait moins vif il faut l'avouer.

REFRAIN

Method of Punishment

decapitation (guillotine)

Crime(s)

murder

Gender

Date

Execution Location

Paris

Printing Location

Paris. L. Gabillaud, auteur-éditeur, 228, rue Saint-Denis, 228.

Date Tune First Appeared

1886

Notes

See NY Times clipping below for synopsis of case:

En r'venant d' la R'vue:
1886 - Paroles de Lucien Delormel et Léon Garnier, musique de Louis-César Désormes.

Le grand succs des années quatre-vingt, c'est celui-là, créé par Paulus, en mai 1886 à La Scala, Paulus qui avait entamé difficilement une carrire d'interprte dix ans auparavant mais qui, un jour, découvrit qu'il pouvait soulever l'enthousiasme du public en se promenant d'un bout à l'autre de la scne, dansant, gesticulant, suant, tout en chantant "Les pompiers de Nanterre" [*]. - Sans le savoir, il venait de créer un genre nouveau, celui du gambilleur (de gambille, mot picard signifiant jambe et, par extension, danse), particulirement adapté pour chanter "En revenant de la Revue".

Il n'a pas été filmé - voir la note [**] ci-dessous - et sa voix n'a jamais été enregistrée (voir la note [***]) mais les descriptions que l'ont faites de ses prestations ses contemporains, les disques publiés sous son nom, les affiches et les photos qu'ils nous a laissées nous donnent une assez bonne idée de ce que devait tre un tour de chant à la Paulus. - Plus tard, d'autres artistes viendront et gambilleront sur scne : Mayol dont toutes les chansons furent tout au long de sa arrire accompagnées de gestes et de pas de danse, Georgius, aussi, qui essoufflait son public mais qui, lui, n'était jamais essoufflé ou encore Georges Milton qui, lui, a eu le bonheur (pour nous) d'tre filmé (voir en sa page, l'extrait de "La fille du Bédouin"). - Plus prs de nous, on n'a qu'à songer à un Yves Montand interprétant "La fte à Loulou". - Personne cependant ne semble avoir pris la relve de ce Paulus dont les refrains résonnent encore dans notre inconscient collectif.

La chanson à l'origine de ce grand succs doit son existence à un ballet écrit par Louis César Désormes. - Le ballet dont on ignore jusqu'au nom a été vite oublié, mais l'air entraînant de ce passage plut immédiatement à Paulus qu'il confia à ses paroliers favoris et la chanson qu'ils en tirrent devint immédiatement un grand succs. - Puis, un soir, en l'honneur du Général Boulanger, Paulus changea le dernier vers du deuxime couplet ;

"Moi, j'faisais qu'admirer
Tout nos braves petits troupiers."

devint

"Moi, j'faisais qu'admirer
Notr' brav' général Boulanger."

Ce fut le délire.

"Je n'ai jamais fait de politique, mais j'ai toujours guetté l'actualité" affirma-t-il dans ses mémoires [****]

Et comment ! Jusqu'à la toute fin de sa carrire, Paulus dut conserver cette chanson à son répertoire, Général Boulanger ou pas. - Lors de l'exposition de 1898, on était obligé de fermer les portes de l'Alcazar à huit heures du soir, tant était grande la foule qui voulait voir et entendre celui qui, au dernier refrain, hissait son haut de forme au bout de sa canne et entamait son "Gais et contents..." en chevauchant un cheval imaginaire.

Est-ce à cause des paroles plus ou moins grivoises ou à cause du tempo - trs militaire, soit dit en passant (voir au numéro 2) - de la gaieté qui se dégage de son refrain que l'on se souvient encore de cette chanson ? - Elle a plus de cent ans et voyez, en cliquant sur le lecteur ou la note ci-dessous, si, parmi vos récents ou plus anciens souvenirs, elle ne fait pas partie de celles que vous croyiez avoir oubliées.

Files

NY Times Awaiting Pranzini's Death.pdf
NY Times Easter Eve Paris Gossip.pdf
NY Times Execution of Pranzini Aug 31.pdf
NY Times Pranzini as Conductor.pdf
NY Times Pranzini One of a Class.pdf
NY Times Pranzini's Accomplice.pdf
NY Times Pranzini's Grand Dame Correspondent.pdf
NY Times Pranzini's three victims.pdf
NY Times The Art of Acting.pdf
NY Times The Diamond A Cabman Found.pdf
NY Times The Guillotines Work Terrible Scenes Attending the Execution of Pranzini.pdf
NY Times Why Interested in Pranzini.pdf

Citation

“On y a coupé la tête!,” Execution Ballads, accessed November 27, 2022, https://omeka.cloud.unimelb.edu.au/execution-ballads/items/show/1002.

Output Formats